Bien qu'associé au Grand Ouest Américain, le chapeau de cowboy, à la dénomination discutable, n'est pas une création Américaine. Discutable en effet car il ne fait aucun doute que les chapeaux à larges bords et calottes ont été très populaires au Mexique; importés depuis l'Espagne bien avant que le "Grand Ouest" Américain ne soit revendiqué en tant que tel. Les historiens estiment l'origine de ce chapeau en Espagne, au temps des invasions des extraordinaires cavaliers Mongols. Quoi qu'il en soit et comme pour tous les styles, des modifications sont continuellement apportées par de grands noms tels John B. Stetson, et ce avec brio. Leurs empreintes ont fini par s'ancrer sur un vieux thème pour forger une nouvelle identité et déboucher sur notre fameux chapeau de cowboy. Le Grand Ouest Américain n'en demeure pas moins copieusement fourni depuis ses balbutiements.

 

John B. Stetson - Le style de chapeau et le nom sont devenus de parfaits synonymes l'un de l'autre - est devenu multi-millionnaire avec son chapeau "The Boss of the Plains" (littéralement le roi des plaines). La Success Story de cette légende américaine pourrait se résumer à un mélange du célèbre Johnny Appleseed et des personnages fictifs des contes d'Horatio Alger. Les débuts difficiles de Stetson se sont vite effacés quand en 1906 la firme produisait quatre millions de chapeaux par an. Son chapeau était en adéquation parfaite avec son environnement avec son bord large et sa calotte haute, protégeant ainsi le cowboy des éléments comme le soleil, la pluie, la grêle, la neige, la poussière, les mouches, les moustiques et les branches basses. Il permettait aussi de porter de l'eau ou de s'en servir pour fouetter son cheval ou le bétail. En outre et en toute logique, ce superbe chapeau est vite devenu un accessoire indispensable pour courtiser les jeunes demoiselles. Son style particulier et racé a tout de suite séduit un public de marque composé des Texas Rangers, Buffalo Bill du Wild West Show, Annie Oakley et même George Custer qui en portait un le jour fatidique où il périt à Little Big Horn. Quand vint le temps des westerns et des films à succès, vinrent également des figures que l'on a rapidement associées aux chapeaux Stetson tels que Tom Mix, Gene Autry, Roy Rogers, Le Ranger Solitaire, et bien sûr, est il besoin de le nommer ? John Wayne ! De la même façon de nombreux hommes politiques américains en ont porté et parmi eux: Lyndon Johnson, Ronald Reagan, et plus récemment George W. Bush. Tous ont exhibé gaiement leurs chapeaux de cowboy au moyen desquels ils ont marqué leur appartenance et attachement à leurs états d'origine ainsi que les valeurs du Grand Ouest. Ce genre chapelier est constamment repris et revisité par des designers et des modistes pour toujours revenir sur le devant de la scène avec beaucoup de punch, notamment question mode féminine. On a pu voir il n'y pas si longtemps le film "Just Married (ou presque)" à peu près en même temps que Madonna et Mary J. Blige aient porté des chapeaux de cowboy sur scène. Suite à quoi le phénomène de mode a atteint son apogée puis décliné en attendant le prochain tsunami. Si les tendances vont et viennent, les valeurs du chapeau de cowboy et son histoire resteront à jamais gravés dans notre histoire.

 

REVENIR AUX CHAPEAUX EMBLÉMATIQUES