L'histoire du Fez est longue et compliquée au Moyen Orient, en Europe de l'Est et en Afrique du nord. Je ne suis pas un historien et ne suis pas très familier des significations que ce chapeau peut avoir dans ces parties du monde. Je sais néanmoins que, pour la plupart des musulmans, ce chapeau est désormais politiquement incorrect. Ce chapeau est considéré comme étant le chapeau des oppresseurs. Au Maroc cependant, le Fez est un symbole de nationalisme et est historiquement connu comme ayant été porté en tant que symbole de protestation pendant l'occupation Française. Il est maintenant associé à la cours royale marocaine. Le roi du Maroc, la garde royale, les ministres et les employés du palais portent tous des Fezs et sont les seuls à le faire. À l'origine, le Fez était appelé le Tarbouche, certain disent que ce chapeau est originaire de Grèce, d'autres des Balkans. Quoi qu'il en soit, ce chapeau a été introduit par l'Empire Ottoman au 19ème siècle. Ceux-ci insistèrent pour que leurs sujets modernisent leurs vêtements et encouragèrent les gens à porter des Fezs au lieu de turbans. Le chapeau devint illégal lors de la dissolution de l'empire Ottoman après la 1ère guerre mondiale en 1925. Les hommes portant des Fezs étaient emprisonnés. Quand les monarchies d'Iraq, d'Egypte et de Libye furent dissolues les fezs furent à leur tour condamnés par les nouveaux régimes. Beaucoup d'hommes, pour la première fois depuis longtemps, ne portaient plus de chapeaux du tout.

Le nom "Fez" provient de la ville marocaine éponyme. Les marocains produisaient la teinture de ces chapeaux, issue de baies rouges. La popularité du Fez au Maroc a par la suite décliné, à la manière du Haut de Forme en Angleterre ou aux USA. À moins d'aller à un mariage, un enterrement, ou encore au palais, il est devenu peu commun de voir de nos jours un jeune homme porter un Fez.

 

REVENIR AUX CHAPEAUX EMBLÉMATIQUES